La pandémie, une histoire de conscience

Quand j’entends et je vois tout ce qui se véhicule à la télévision, à la radio, sur les réseaux sociaux au sujet de la COVID-19, je me dis  »what the fuck », mais qu’est-ce qui se passe ? Nous sommes pratiquement rendus dans un monde de terreur et ça va dans tous les sens. D’une part, nous recevons des informations à l’effet que nous et nos proches pouvons attraper un virus potentiellement mortel. D’un autre côté, on nous fait voir que c’est une machination mondiale visant à nous faire vacciner afin de nous abrutir pour mieux nous contrôler. Où se trouve la vérité ? Qui a tort et qui a raison ? Comment s’y retrouver dans tout ça ? Y a-t-il un point en commun qui relie ces extrêmes ?

À mon sens, le fil conducteur est la peur que ça suscite. Comment s’en sortir ? Trouver sa propre vérité est possible dans la mesure où l’on écoute sa voix intérieure, sa conscience, son âme plutôt que de se laisser manipuler comme une marionnette par la peur qui nous habite. Prendre un peu de recul et respirer peut nous aider à avoir un esprit plus critique, plus rationnel de ce qui se passe en réalité.

Écouter les médias sans discernement, nous mène à la peur, nous paralyse, nous empêche de penser et d’être nous-mêmes. Nous avons toujours le choix. Donnons-nous ce choix en élevant notre conscience, en écoutant ce qui résonne pour nous. Qui sais, peut-être que nous y prendrons goût à écouter cette petite voix !   Ainsi nous pourrons nous retrouver dans la paix, la justesse du coeur et la conscience de qui nous sommes réellement. À tout le moins, c’est la grâce que je nous souhaite dans cette épreuve planétaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s